LE MANUSCRIT DE VOYNICH

Livre mystérieux écrit dans une langue inconnue et accompagné d’étranges illustrations, le manuscrit de Voynich reste une énigme pour les perceurs de code ; en plusieurs siècles de recherche, personne n’a jamais réussi à comprendre la signification de l’ouvrage. Tandis que certains crient au canular, d’autres, historiens, scientifiques ou simples amateurs, s’acharnent à tenter de déchiffrer les secrets du manuscrit de Voynich…

La découverte du manuscrit

 

 

« Wilfrid Voynich pensa tout d’abord avoir fait l’acquisition d’un livre alchimique et ésotérique codé et utilisant un alphabet inconnu »
« Certains dessins représenteraient des structures cellulaires et des spermatozoïdes, la structure en spirale de la galaxie Andromède, ou encore le passage d’une comète en 1273 »
« Le document serait donc un faux, puisque le langage qu’il utilise est trop différent des autres langages connus »
« Le manuscrit serait selon certaines sources la réalisation de plusieurs moines d’Europe centrale, qui y auraient consigné des connaissances botaniques, astronomiques, anatomiques et pharmaceutiques »


C’est en 1912 que le libraire américain Wilfrid Voynich, flânant dans les allées de la bibliothèque de la villa Mandragone près de Rome, va mettre la main sur un ouvrage à l’origine obscure, que l’on va appeler à partir de ce moment le manuscrit de Voynich. Spécialiste des livres rares, Voynich est très vite intrigué par les 230 pages écrites dans une langue incompréhensible, et présentant des illustrations peu communes…

L’auteur de l’ouvrage est non-identifié, et le parcours même du manuscrit est rempli de zones d’ombres : datant probablement du 15è siècle, une lettre en latin du 17è siècle jointe  au manuscrit par Marcus Marci, le recteur de l’Univeristé de Prague, indique qu’il a été acheté en 1586 par l’Empereur Rodolphe II. Il l’aurait acheté pour 600 Ducats d’or, ce qui représente environ 50 000 euros aujourd’hui ; de quoi se faire une petite idée de la valeur du document… Le curieux livre serait ensuite tombé dans l’oubli pendant près de 3 siècles, avant que le libraire Voynich ne remette cette énigme au goût du jour.

Un document hors-normes

Wilfrid Voynich pensa tout d’abord avoir fait l’acquisition d’un livre alchimique et ésotérique codé : utilisant un alphabet inconnu, de nombreuses pages présentes des illustrations, parfois en couleurs, de plantes fantastiques, de diagrammes astrologiques, ainsi que des femmes nues. Près de la moitié des 230 pages sont consacrées à la « section herbale » ; ce sont des dessins qui, tel un ouvrage d’herboriste, représentent des plantes, accompagnés de courts paragraphes de texte entre les illustrations.

Le hic, c’est que la plupart des plantes illustrées dans l’ouvrage… n’existent pas sur notre planète ! Une deuxième section semble faire référence à l’astronomie : elle est composée de dessins souvent circulaires, la Lune et le Soleil y sont parfois représentés, ainsi que différentes étoiles. Puis une troisième partie, peut-être biologique, est illustrée par des sortes de tubes et de pipes ressemblant à des vaisseaux sanguins, et presque toujours accompagnés de femmes nues.

Les 2 dernières sections sont composées de 34 pages de dessins qui évoquent des recettes pharmaceutiques, et enfin de 23 pages de textes ciselé en petits paragraphes, chacun commençant par une étoile. Il reste à ajouter que l’alphabet employé dans ce document étrange n’a jamais pu être retrouvé dans un autre ouvrage jusqu’à aujourd’hui…

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.