CREATION DE L'UNIVERS

Malgré les progrès constants de la science en matière d’exploration spatiale, notre compréhension de l’Univers et de notre système solaire a encore ses limites. De nombreuses énigmes restent ainsi indéchiffrables, même pour les plus grands scientifiques et astronomes. Devant tant de mystères, une théorie s’interroge sur la véritable construction du cosmos : l’Univers a-t-il été bâti par un grand architecte céleste ? JE tente de répondre à cette épineuse question. Espace et Cosmos peuvent-ils cohabiter avec paranormal et démiurgie céleste ?

Architecture

 

Une architecture cachée

Depuis les premiers pas de la conquête spatiale, et notamment depuis que l’Homme a posé le pied sur la Lune, de nombreux scientifiques se sont intéressés aux phénomènes étranges et aux coïncidences que recèle notre système solaire. Plusieurs chercheurs pensent en outre que les agences spatiales sont loin de tout nous dire sur les secrets de l’espace ; l’or des étoiles est un ouvrage qui aborde en conséquence les différentes énigmes de l’univers et les phénomènes étranges en partant d’une théorie originale et fascinante : notre système solaire serait l’oeuvre d’un architecte divin, qui n’aurait rien laissé au hasard. 

L’occasion de revenir également sur une mystérieuse anti-Terre baptisée Vulcain, cachée derrière le Soleil...

Les tours occultes du Soleil et de la Lune

Première constatation de l’auteur, le Soleil et la Lune montrent une affinité étrange presque paranormal pour le chiffre 4 et ses déclinaisons (0,4/4000/44...) ; le 4 semble être d’ailleurs un chiffre clé dans la structure entière du système solaire.

Même si dans le ciel terrestre, Soleil et Lune ont à nos yeux une taille à peu près équivalente, la réalité est tout autre : en diamètre, le Soleil est 400 fois plus imposant que la Lune... mais celle-ci est 400 fois plus proche de la Terre ! Un jeu de chiffres étonnant qui explique leur apparence similaire pour un habitant de la planète bleue. Il est important de noter que la probabilité d’une telle coïncidence est infime du point de vue astronomique !

Mais les liens ambigus du Soleil et de la Lune ne s’arrêtent pas là. Tandis que la révolution sidérale de notre satellite naturel est de 27,32 jours, la révolution synodique de l’équateur solaire est de 27,27 jours. Une légère désynchronisation d’exactement 4000 secondes, décalage qui, rotation après rotation, va induire un nouveau cycle permettant à la Lune de parcourir l’intégralité du zodiaque en... 44 ans. Notre planète elle-même entretient de curieux rapports avec le chiffre 4.

Pour éviter le décalage du calendrier astronomique, nous avons instauré une année bissextile tous les 4 ans, sauf les années séculaires comme 1700, 1800 ou 1900. Toutefois, il faut compter les années bissextiles lors des années séculaires divisibles par 400, comme l’année 1600 ou l’an 2000... soit tous les 400 ans. En outre, il convient de rappeler que la circonférence de la Terre est de 40 000 kilomètres.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×