OSTNI

Après l'OVNI et l'OANI, voilà l'OSTNI : l'Objet Sous-Terrain Non Identifié 

Otni

 

Bertha the tunnel boring machine Credit: KING

Il y a des recherches sur les OVNIs (Objets Volants Non Identifiés), les OANIs (Objets Aquatiques Non Identifiés), nous avons maintenant un OSTNI (Objet Sous-Terrain Non Identifié), qui deviendra éventuellement un OSTI si les recherches aboutissent...

Le chantier d'un tunnel à Seattle a du être arrêté lorsqu'une foreuse géante a buté contre un objet non identifié.

Otni2

King (c)

Bertha, c’est le surnom donné à la foreuse de tunnels géante qui officie actuellement dans le sous-sol de Seattle. Longue de 100 m, d’un diamètre de 17,5 m pour un poids de 7 000 tonnes, elle est la machine de forage la plus grande du monde. Il aura fallu un an à la société japonaise Hitachi Zosen pour construire cette machine sur mesure.

Stoppée net, malgré ses 260 dents

Et pourtant malgré ces caractéristiques impressionnantes, elle a dû être arrêtée, mettant en pause les travaux du tunnel reliant les 2,7 km qui séparent le sud et le nord de Seattle destiné à remplacer un viaduc endommagé par un tremblement de terre en 2001.
La machine est en effet tombée sur ce qu’on pourrait appeler familièrement : un os. Capable de creuser presque 2 m par jour en fonctionnement normal, elle a rencontré un objet non identifié qui l’a stoppée net, impossible à broyer malgré les 260 dents de sa tête rotative.

Otni3

King (c)

HORS SERVICE. Afin de ne pas endommager une machine à 80 millions de dollars, la foreuse a alors été mise hors service, et une équipe a été dépêchée pour déterminer ce qui bloquait sa progression.
Une mission qui va s’avérer délicate car il faudra creuser à la verticale de la foreuse pour la rejoindre et envoyer des techniciens à une profondeur de 20 m, ce qui nécessitera l’utilisation d’un caisson hyperbare.

Un objet non identifié

Cette expédition permettra de déterminer ce qui bloque la machine : un dysfonctionnement interne ou bien un objet, et s’il s’agit d’un objet, la nature de celui-ci. Selon le responsable du chantier, Chris Dixon, il est pour le moment impossible de le déterminer, alors que certains observateurs évoquent déjà des carcasses de navires ou de trains du siècle dernier, ou même quelques trésors archéologiquesLes glissements de terrain survenus dans la région par le passé auraient pu en effet ensevelir des machines industrielles et des parties entières du port. Dixon lui, reste sceptique, arguant que la profondeur à la laquelle le tunnel est creusé ne correspond pas à cette ère industrielle.

Secret enfoui depuis des siècles ou gros rocher, la question trouvera réponse dans les semaines qui viennent quand l’expédition atteindra la face avant de la foreuse géante...

Voici une vidéo de cette foreuse: 

http://www.king5.com/news/cities/seattle/Whats-blocking-Bertha-still-a-mystery-235486351.html 

Sources : http://www.king5.com + SciencesetAvenir 

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×